Cartes postales anciennes de Rennes

 

Titre1

 

.*

 

Nous sommes dans les vieux quartiers de la ville de Rennes. Situé à l'angle des rues d'Antrain et Saint-Melaine, cet immeuble du 17ème siècle (1666) était traversé par un large porche donnant sur une impasse habitée, le passage des Carmélites, propriété de l'ancien couvent des Carmélites, passage aujourd'hui disparu (emplacement de la faculté de lettres).

Inscrit en 1969 à l'inventaire des monuments historiques mais en très mauvais état, le porche s'effondra en 1972 lors de son démontage, causant deux victimes. Les pierres les plus belles furent ensuite dérobées sur le chantier, interdisant à l'architecte de la ville de reconstruire le monument à l'identique, comme prévu.

De vieilles cartes postales, éditées par divers photographes rennais, nous le montrent tel qu'il était au début du 20ème siècle.

 

Vers 1835 par h lorette

gravure de H. Lorette, vers 1835

 

Sur la gravure ancienne ci-dessus, dessinée depuis l'intérieur du passage, on aperçoit l'immeuble avec escaliers extérieurs donnant sur 3 étages d'habitations avec balcons à balustres, le tout surmonté d'un grenier. Les logements étaient réservés à cette époque à des cadres du Séminaire et à des professeurs qui enseignaient à l'institution Saint Vincent.

Il y avait 3 logis dans la partie gauche, 3 dans la partie centrale et 2 à droite. Le fond de l'impasse était occupé par divers petits métiers manuels, menuiserie, mercerie, orfèvre, quincaillerie, tailleur, marchand de charbon, remiseur de diligences. Certains d'entre eux tenaient boutique en façade, côté rue saint-Melaine.

 

1

carte colorisée - Ernest Le Deley

8

carte N D Neurdein frères

10

éditions Ouest Eclair

11

éditions L.L. Léon et Lévy

7

éditions Mary-Rousselière

 

Sur ces photos des années 1900, on ne voit pas les balustres des balcons, mais des panneaux pleins. On sent le mauvais état de l'édifice. Voyons le maintenant depuis le côté rue d'Antrain.

 

2

Lamiré éditeur

6

 

5

 

9

 

12 1

éditions Ouest-Eclair

13

la niche centrale abrite une statue de la vierge, suite à un voeu de 1734

14

 

16

éditions Mary-Rousselière

17

 

Sur la photo suivante, datant des années 60, on se rend compte de l'état de délabrement avancé du porche.

 

Fin passage

 

Aujourd'hui, l'immeuble a disparu du paysage rennais. Le porche a été remplacé par un autre, certainement plus solide, mais sans aucune âme, participant ainsi à l'oubli d'une partie de l'histoire de la ville de Rennes. Voici ci-dessous ce que vous verrez si vous vous promenez dans ce vieux quartier épargné par le grand incendie de 1720.

 

Passage aujouird hui

et, de nos jours

Aujourd hui

 

Impasse carmes

plan de situation de l'impasse des Carmélites

 

 

*

.

Philippe Saint-Marc

passeur de mémoire

Moi 2conservation du patrimoine rennais

 

 

*

 

 

Vous êtes le 34567ème visiteur